dimanche 15 décembre 2013

[Retro-Gaming] Long easy right... maybe

Et voilà, ça devait arriver, le premier coup de fatigue. Je n'ai rien trouvé d'intéressant à relayer ces deux derniers jours. Même l'émulation de l'Amiga 500 avec PNaCl n'a pas suscité suffisamment d'intérêt chez moi pour en faire un post sur YphiBlog. 

SEEEEGAAAAA!
Je n'ai pas connu l'Amiga 500. Les consoles qui ont bercé mon enfance sont la Megadrive, la Super Nintendo, la Game Boy et surtout la Saturn. Je dois être un des rares mecs à avoir adoré cette machine pendant que d'autres s'éclataient sur PlayStation.

Le roi de l'émulation
Aujourd'hui, je n'ai plus vraiment le temps de jouer. XBox One, PlayStation 4 et Wii U n'y changeront rien. Mais j'aime encore parfois rebrancher ma Saturn pour une petite partie, ou télécharger un émulateur Megadrive et Super Nintendo. 

1995 :'(...
Du coup, j'ai décidé d'ouvrir une rubrique [Retro-Gaming], pour partager les meilleurs jeux auxquels j'ai pu jouer ces 20 dernières années (p... 20 ans!) et pour commencer, je pioche dans ma ludothèque l'un des jeux de courses les plus réussis sur Saturn: Sega Rally Champsionship.

Séquence d'introduction sur Saturn

Sorti en 1995 alors que la PlayStation n'avait pas encore complètement écrabouillé le marché, Sega Rally faisait parti de la deuxième génération de jeux de la Saturn, accompagné par Virtua Fighter 2 et Virtua Cop. Il a inspiré toute une nouvelle génération de jeux de courses de rally, notamment Colin McRae Rally sorti 3 ans plus tard sur la console de Sony.

La Stratos sur le circuit du Lac
L'adaptation sur Saturn reprenait fidèlement le contenu du jeu d'arcade sorti en 1994: Trois circuits (Désert, Forêt et Montagne) et deux voitures (Toyota Celica et Lancia Delta). En sortant premier au terme des 3 parcours, un 4e circuit (Lac) particulièrement ardu se débloquait. Aussi, une 3e voiture (Lancia Stratos) pouvait être jouée si vous composiez le code X-Y-Z-Y-X sur la page de démarrage du jeu.

Desert Land, ma musique préférée dans le jeu

La Toyota Celica était plus rapide mais moins facile à manier que la Lancia Delta. Quant à la Lancia Stratos, c'était une vraie savonnette qui permettait toutefois d'exploser le record sur le circuit du Désert. En forêt ou en montagne, il y a beaucoup trop de virages pour la conduire à plein régime. 

Rien de vaut le volant de la borne d'arcade.
Les circuits proposaient différentes surfaces (boue, asphalte, herbe...) avec des adhérences sensiblement différentes, ce qui était peu commun à l'époque. Cela rentrait en jeu lors des dérapages contrôlés, le dosage de freinage adéquat variant en fonction de la surface. La conduite était vraiment très fun sur Saturn. Sur borne d'arcade, avec le volant à retour de force, c'est encore mieux.

Les replays

Techniquement, Sega Rally Championship sur Saturn était une tuerie. Pratiquement aucun clipping, excellente impression de vitesse... j'y rejoue avec plaisir de temps à autre. Vingt ans plus tard, on a quand même fait de sacrés progrès, comme avec Dirt 3 par exemple: