dimanche 5 janvier 2014

[Retro-Gaming] La petite elfe de Shining Force 3

Il y a eu beaucoup de jeux Saturn qui ne sont pas sortis de l'archipel nippon. Shining Force 3 en fait parti. Enfin, pas tout à fait, puisqu'il y a eu 3 épisodes et seul le premier a atteint nos frontières. 

Shining Force 3 scénario 1
Trois scénarios pour une même grande aventure. Dans le premier CD, le personnage principal s'appelle Synbios, il est brun et jeune seigneur d'Aspinia. Dans le scénario 2, c'est Medion, prince blond de l'empire Destonia, qui a la vedette. Enfin, dans le troisième et dernier opus, c'est Julian, jeune mercenaire du royaume d'Enrich, à la chevelure rousse. Chacun sa couleur :)...

L'édition Premium regroupait les 3 scénarios
Ces trois aventuriers vont affronter la secte Bulzome qui veut organiser le retour du dieu maléfique du même nom. Partant d'abord chacun de leur côté, ils finiront par joindre leurs forces pour combattre ces vilains méchants. Personnellement, celui que je préfère reste Medion, puisque l'épisode 2 est celui auquel j'ai joué en premier. Sur Youtube, vous pouvez revoir la superbe séquence d'introduction.


L'univers de Shining Force est médiéval fantastique. On y retrouve des chevaliers, des magiciens, des nains, des centaures, des ninjas (?!)... Sans oublier les elfes. Ah! Les elfes... J'ai retrouvé l'image de la jolie boutiquière, version elfe, avec sa fleur dans les cheveux. Snif!

Je vais prendre une herbe médicinale et ton 06 stp.
Le jeu alterne les phases d'exploration et de dialogues (parfois très longs) importants pour faire avancer l'histoire et des phases de combat au tour à tour. Chaque personnage a ses propres caractéristiques (force, magie, portée d'action, guérison...) et chaque action donne lieu à des cinématiques parfois très impressionnantes. Certaines musiques du jeu m'ont véritablement marqué.


Shining Force a enthousiasmé et frustré tellement de fans en dehors du Japon qu'un projet de traduction est né sur Internet. Il y a 5 ans, il ne proposait que la traduction en anglais de tous les dialogues du jeu. Désormais, vous pouvez "patcher" le jeu d'origine et graver une version traduite. Il faudrait que j'essaye, à l'occasion... Cela dit, c'est peut-être ce jeu qui m'a poussé à apprendre le japonais. En plus, quand vous jouez à Shining Force avec les hiraganas, katakanas et kanjis qui défilent dans les dialogues, votre imagination (en tout cas la mienne) invente plein d'histoires bien débiles :D.